Astuces

Hydratation

Notre organisme est composé à 60% d’eau, c’est pourquoi, il est important d’avoir une bonne hydratation. La déshydratation peut être grave pour le fonctionnement de vos reins.

Il faut être vigilant lorsque vous ressentez une sensation de soif, de bouche sèche, perte de force, maux de tête, vertiges lors du changement de position…, ou en cas de circonstances favorisant la perte d’eau (vomissements, diarrhée ou forte chaleur).

Ayez un apport généreux en eau ou en boissons à base d’eau* 2 à 3 litres par jour idéalement, que vous ayez soif ou non.

Pour éviter toute lassitude, vous pouvez également vous hydrater avec des bouillons, du thé*, des tisanes, de la soupe, du melon, de la pastèque, du jus de fruits… Attention au jus de pamplemousse (qui peut interagir avec certains médicaments, demandez conseil à votre médecin).

Pensez à vous hydrater avant de vous coucher.

Pensez également à boire si vous urinez la nuit.

Ayez le réflexe de prendre de l’eau avec vous lors de vos déplacements.

Voici quelques équivalences :

 

Tasse à déjeuner
= 250 ml

Tasse à thé *
= 150 ml

Verrre à eau
= 200 ml

Bol de bouillon
= 400 ml

Bouteille de boisson
= 500 ml

Pourquoi boire abondamment ?

Boire suffisamment est utile pour :

• Prévenir la formation de lithiases rénales 1,2

• Prévenir les infections urinaires 1,2

Quelle quantité d’eau faut-il boire ?

Il est recommandé de boire au moins 2 L d’eau par jour 1,2,3.

De plus, il est conseillé de :

Répartir cet apport hydrique au cours de la journée 1

Augmenter le volume des boissons en cas d’activité physique intense ou de grande chaleur 1

• En cas de diarrhées ou de vomissements, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé pour éviter la déshydratation.

Que boire 1 ?

Généralement, l’eau du robinet convient parfaitement.
Eventuellement, d’autres eaux de sources faiblement minéralisées peuvent être utilisées.

Il est important de :

Limiter la consommation de certaines eaux minérales gazeuses qui apportent du sel 4

Réduire la consommation des boissons contenant de la caféine (thé, certains sodas et boissons énergisantes)

Limiter le café à 2 tasses par jour

Hydratation

Notre organisme est composé à 60% d’eau, c’est pourquoi, il est important d’avoir une bonne hydratation. La déshydratation peut être grave pour le fonctionnement de vos reins.

Il faut être vigilant lorsque vous ressentez une sensation de soif, de bouche sèche, perte de force, maux de tête, vertiges lors du changement de position…, ou en cas de circonstances favorisant la perte d’eau (vomissements, diarrhée ou forte chaleur).

Ayez un apport généreux en eau ou en boissons à base d’eau* 2 à 3 litres par jour idéalement, que vous ayez soif ou non.

Pour éviter toute lassitude, vous pouvez également vous hydrater avec des bouillons, du thé*, des tisanes, de la soupe, du melon, de la pastèque, du jus de fruits… Attention au jus de pamplemousse (qui peut interagir avec certains médicaments, demandez conseil à votre médecin).

Pensez à vous hydrater avant de vous coucher.

Pensez également à boire si vous urinez la nuit.

Ayez le réflexe de prendre de l’eau avec vous lors de vos déplacements.

Voici quelques équivalences :

 

Tasse à déjeuner
= 250 ml

Tasse à thé *
= 150 ml

Verrre à eau
= 200 ml

Bol de bouillon
= 400 ml

Bouteille de boisson
= 500 ml

Pourquoi boire abondamment ?

Boire suffisamment est utile pour :

• Prévenir la formation de lithiases rénales 1,2

• Prévenir les infections urinaires 1,2

Quelle quantité d’eau faut-il boire ?

Il est recommandé de boire au moins 2 L d’eau par jour 1,2,3.

De plus, il est conseillé de :

Répartir cet apport hydrique au cours de la journée 1

Augmenter le volume des boissons en cas d’activité physique intense ou de grande chaleur 1

• En cas de diarrhées ou de vomissements, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé pour éviter la déshydratation.

Que boire 1 ?

Généralement, l’eau du robinet convient parfaitement.
Eventuellement, d’autres eaux de sources faiblement minéralisées peuvent être utilisées.

Il est important de :

Limiter la consommation de certaines eaux minérales gazeuses qui apportent du sel 4

Réduire la consommation des boissons contenant de la caféine (thé, certains sodas et boissons énergisantes)

Limiter le café à 2 tasses par jour

Pour des recommandations alimentaires précises,
demander conseil à votre médecin ou à votre
diététicien.

Pour des recommandations alimentaires précises, demander conseil à votre médecin ou à votre diététicien.

* Pour votre santé, soyez vigilant à la teneur en sucre et en sel de ces boissons, de plus certaines boissons nécessitent une consommation modérée telles que le thé. Demandez conseil à votre médecin.

  1. La polykystose rénale autosomique dominante seconde édition. Un livret pour les patients et leurs familles. AIRG france (2010).
  2. Le Meur Y. Polykystose rénale. La Revue du Praticien Médecine Générale 2014 ; 28 (925) : 539-541.
  3. http://www.cuen.fr/umvf/IMG/pdf/Chapitre_17-PKR-2.pdf, consulté le 07/12/2016.
  4. RENIF – Maladie rénale chronique et alimentation (juin 2014).

1809NEP161